Quand on investit dans l’avenir et dans la formation, et bien on a compris les leçons du passé.

7 Juil 2020 | À la TV, Dans les médias, Toute l'actualité

« La première des priorités ça a été de sauver les emplois existants pendant le confinement et ça a pris la forme de ce chômage partiel ou cette activité partielle donc l’obsession du gouvernement ce sera toujours la même c’est de sauver des emplois par le biais d’un dispositif donc de chômage partiel qui a été le plus protecteur au monde il faut le rappeler fournée de fiers et aujourd’hui et demain ça va être évidemment de sauver à chaque fois que ça va être possible les sites industriels. Maintenant vous dire qu’il va y avoir aucune fermeture, ce ne serait pas vrai. Le président de la république a eu des mots très forts il a dit : « la rentrée va être très dure ». Je pense que nous nous devons d’avoir un esprit de responsabilité et reconnaître que cette crise elle est planétaire, elle est complexe, elle nécessite qu’on prenne les bonnes décisions et qu’on tire les leçons du passé. Moi je dis que quand on investit dans la jeunesse, quand on investit dans l’avenir et dans les secteurs porteurs et dans la formation, et bien on a compris les leçons du passé. J’en appelle en fait à un esprit de cohésion. On a quelques indications, il faut rester très modestes mais de reprise de confiance dans l’économie. Ça va être la clé et l’une des choses qui va favoriser et qui va consolider cette confiance, c’est la cohésion avec les partenaires sociaux. La CGT, il ya quelques jours a salué le nouvel esprit qui règne et qui fait que nous allons faire face ensemble avec un comité de suivi de ce plan de relance mensuelle, ça a été saluée par laCGT, je salue la CGT de l’avoir salué et je pense que cet état de cohésion ça doit être le nôtre parce que c’est difficile, ne faisons pas comme si c’était facile mais nous allons y arriver parce que nous allons faire preuve de détermination et de cohésion. »

Ilana Cicurel – BFM TV – Juillet 2020

Partager sur les réseaux sociaux

Dans la même thématique

Une session plénière à Strasbourg : beaucoup de textes et d’avancées, mais aussi la joie des échanges avec nos concitoyens en particulier les plus jeunes !

« Une session Plénière à Strasbourg, ce sont beaucoup de textes et d’avancées … mais aussi la joie des échanges avec nos concitoyens en particulier les plus jeunes ! Retour sur la semaine du 11 au 15 mars 2024 :
Lundi : accueil des élèves du lycée professionnel René Auffray de Clichy (Hauts de Seine) dont je suis la marraine !

Réforme du statut de la cour de justice de l’Union européenne

La réforme du statut de la cour de justice de l’Union Européenne porte sur l’une de ses missions essentielle, celle d’interpréter les textes que nous votons dans cet hémicycle quand elle est saisie par les juges dans les États membres, ce que l’on apparaît les renvois préjudiciels.

Dernières actualités

Le devoir de vigilance, un grand pas en faveur du respect des droits humains et de l’environnement

"Le devoir de vigilance est un combat porté par le Président de la République Emmanuel Macron depuis 2017. De quoi s’agit-il ? Quand vous avez un t-shirt, un stylo, un écran, vous avez le droit de savoir si, tout au long de la chaîne de production, on a respecté les...

Une session plénière à Strasbourg : beaucoup de textes et d’avancées, mais aussi la joie des échanges avec nos concitoyens en particulier les plus jeunes !

« Une session Plénière à Strasbourg, ce sont beaucoup de textes et d’avancées … mais aussi la joie des échanges avec nos concitoyens en particulier les plus jeunes ! Retour sur la semaine du 11 au 15 mars 2024 :
Lundi : accueil des élèves du lycée professionnel René Auffray de Clichy (Hauts de Seine) dont je suis la marraine !

Combats, victoires, avancées, …

L’EUROPE, PUISSANCE ÉDUCATIVE « Ce n’est pas si souvent que l’Europe rime avec émotion », admet Ilana Cicurel. Mais, ce 14 juin 2023, en présence de Brigitte Macron, du ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye, et du commissaire européen Thierry Breton, c’est un...

Le droit à l’IVG est irréversible en vertu de la loi constitutionnelle du 8 mars 2024.

"Très émue de vivre ce moment historique Place Vendôme : la cérémonie de scellement de la Constitution présidée par Emmanuel Macron. Le droit à l'IVG est irréversible en vertu de la loi constitutionnelle du 8 mars 2024. Une pensée pour Simone Veil. L’un de ses combats...

Plus d'actualités par thématique

Au Parlement Européen

Sur le terrain

Dans les médias

Toute l’actualité