Rassemblement contre l’islamophobie : franchir une ligne rouge.

7 Nov 2019 | À la TV, Dans les médias, Toute l'actualité

« Il ne vous a pas échappé que nous ne serons pas présents demain et moi je vais être un peu solennel je vais dire « j’accuse » ceux qui vont se rendre au rassemblement contre l’islamophobie demain, de franchir une ligne rouge en connaissance de cause et de rompre avec la défense de la laïcité et des droits des femmes. Vous avez rappelé les propos de ces tribunes qui parlent de lois liberticides qui laissent entendre qu’il y aurait un racisme d’état au plus haut niveau de l’état en France. Vous avez le droit de critiquer les religions, toutes les religions que ce soit le catholicisme, l’islam, le judaïsme, ou les systèmes de pensée. Par contre, quand un citoyen est attaqué en raison de sa confession ou sur une base raciale, la loi le défend et c’est toute la République qui est derrière lui, qui est avec lui et qui le défend et ça c’est extrêmement important. Ça s’est d’ailleurs ressenti au moment des attaques absolument ignobles de Bayonne. Mais c’est très important de savoir que l’islamophobie ce n’est pas un terme neutre et Gilles Kepel le rappelle avec beaucoup de précision : c’est un terme qui a été pris en main par les militants islamistes et qui a un objectif qui est en réalité d’interdire toute critique de leur conception de l’islam, la conception radicale de l’islam et de prendre d’une certaine manière, comme vous l’avez dit, de prendre en otage l’ensemble des musulmans, en laissant entendre que attaquer leur conception de l’islam qui est une conception radicale et bien c’est attaquer l’ensemble de la communauté et l’ensemble des musulmans, des citoyens qui se reconnaissent dans cette confession, et ça c’est très important de le souligner parce qu’on est en pleine confusion et on est en train quelque part nous même d’être pris en otage de ce piège qui est tendu par un islam politique. l’islam politique il est désigné, il est l’ennemi de la république et l’état, la majorité et l’ensemble des pouvoirs publics sont absolument déterminés et fermes dans leur volonté de lutter contre islam politique, mais ce n’est pas un islam qui est majoritaire dans notre pays. »

Ilana Cicurel – BFM TV – Novembre 2019

Partager sur les réseaux sociaux

Dans la même thématique

Une session plénière à Strasbourg : beaucoup de textes et d’avancées, mais aussi la joie des échanges avec nos concitoyens en particulier les plus jeunes !

« Une session Plénière à Strasbourg, ce sont beaucoup de textes et d’avancées … mais aussi la joie des échanges avec nos concitoyens en particulier les plus jeunes ! Retour sur la semaine du 11 au 15 mars 2024 :
Lundi : accueil des élèves du lycée professionnel René Auffray de Clichy (Hauts de Seine) dont je suis la marraine !

Réforme du statut de la cour de justice de l’Union européenne

La réforme du statut de la cour de justice de l’Union Européenne porte sur l’une de ses missions essentielle, celle d’interpréter les textes que nous votons dans cet hémicycle quand elle est saisie par les juges dans les États membres, ce que l’on apparaît les renvois préjudiciels.

Dernières actualités

Le devoir de vigilance, un grand pas en faveur du respect des droits humains et de l’environnement

"Le devoir de vigilance est un combat porté par le Président de la République Emmanuel Macron depuis 2017. De quoi s’agit-il ? Quand vous avez un t-shirt, un stylo, un écran, vous avez le droit de savoir si, tout au long de la chaîne de production, on a respecté les...

Une session plénière à Strasbourg : beaucoup de textes et d’avancées, mais aussi la joie des échanges avec nos concitoyens en particulier les plus jeunes !

« Une session Plénière à Strasbourg, ce sont beaucoup de textes et d’avancées … mais aussi la joie des échanges avec nos concitoyens en particulier les plus jeunes ! Retour sur la semaine du 11 au 15 mars 2024 :
Lundi : accueil des élèves du lycée professionnel René Auffray de Clichy (Hauts de Seine) dont je suis la marraine !

Combats, victoires, avancées, …

L’EUROPE, PUISSANCE ÉDUCATIVE « Ce n’est pas si souvent que l’Europe rime avec émotion », admet Ilana Cicurel. Mais, ce 14 juin 2023, en présence de Brigitte Macron, du ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye, et du commissaire européen Thierry Breton, c’est un...

Le droit à l’IVG est irréversible en vertu de la loi constitutionnelle du 8 mars 2024.

"Très émue de vivre ce moment historique Place Vendôme : la cérémonie de scellement de la Constitution présidée par Emmanuel Macron. Le droit à l'IVG est irréversible en vertu de la loi constitutionnelle du 8 mars 2024. Une pensée pour Simone Veil. L’un de ses combats...

Plus d'actualités par thématique

Au Parlement Européen

Sur le terrain

Dans les médias

Toute l’actualité